Colorama : L’infini et la forme…

En me lançant dans la rédaction de cet article, je pensais parler du symbole de l’étoile. Mais, finalement, l’étoile elle-même est assez peu présente dans le look galaxy qui explore plus largement l’impression d’infini du ciel étoilé et les couleurs des photos rapportées par les expéditions spatiales. Alors je vais plutôt me la jouer : « On s’assoit au bord d’un ruisseau, lors d’une nuit d’été étoilée, à rêvasser à ce qu’il y a plus haut… »

Car finalement le look galaxy, c’est un peu essayer de s’approprier ce sentiment pour le transmettre ensuite.

Les valeurs transmises par le look galaxy : rêves, infini, inconnu, féminité…

La première chose à laquelle on pense quand on pense univers : « c’est le berceau du monde et de la vie ». Une symbolique extrèmement féminine donc que l’on retrouve dans les représentations de la Terre mère (Gaïa).

On imagine également l’univers comme infini… C’est un peu le fond de toute forme (nous allons y revenir…), en cela il se rapproche de la spiritualité. La base de ce look étant les couleurs noir ou bleu nuit, aux connotations de luxe et de noblesse, bien amené, et en évitant soigneusement l’aspect « tye and dye », le look galaxy devient donc extrêmement chic et peut vous donner une dimension presque divine.

Et comme le divin et l’infini sont inconnus… Et que l’inconnu fait peur… Et bien vous pouvez obtenir un look qui vous rend légèrement inaccessible. C’est un choix qui peut être souhaité pour prendre le dessus sur des interlocuteurs très sûrs d’eux.  

Bon après, on n’est pas obligé d’avoir envie de dominer le monde non plus… Donc, pour un look plus casual à destination des interlocuteurs qui ne sont pas aussi sûrs d’eux que l’est un représentant de commerce aux dents longues ou un Bachelor dans une soirée mondaine, il faudra augmenter la présence des couleurs associées à la galaxie, telles que le rose ou le violet pastel, qui sont des couleurs qui favorisent les interactions sociales et apaisent.

Ainsi vous susciterez davantage la rêverie, car l’infini et l’inconnu évoquent également le rêve dès lors qu’ils semblent accessibles. N’appelle-t-on pas les personnes infiniment célèbres (mais nous aussi on pourrait !) qui nous sont pourtant totalement inconnues (mais on pourrait les connaitre) et inaccessibles (mais qui pourraient l’être), des stars ?

Bon c’est super tout ça, mais comment on fait (en plus de suivre les conseils de Chloé et Mary…) pour jouer sur ce style ?

Les règles objectives du Galaxy

Déjà, on essaie de comprendre le look ! Car si on ne veut pas faire n’importe quoi… Il faut d’abord le comprendre !

Tout d’abord, il y a 2 règles qu’il faut connaître :

1- Le look galaxy peut être un style  « de fond » ou « de forme » selon l’effet désiré, ce qui participe à la créativité qu’il offre… (Ça commence fort !)

En effet, toute perception est définie par une forme (fermée et définie) sur un fond (sonore, visuel…). Quand vous voyez quelqu’un, vous percevez sa forme… Elle est définie par le contour de son corps et évolue dans un environnement qui représente le fond. Si le fond est identique à la forme, vous ne percevez plus la forme ! (logique).

2- On perçoit plus facilement une forme si elle est seule sur un fond et si elle est différente des autres qui l’entourent…

En gros plus on en rajoute, moins on perçoit chaque élément… Ce qui pour un style chargé comme le Galaxy est essentiel.

Alors voilà comment s’appliquent ces lois de la perception au look Galaxy :

Possibilité A : On joue la carte chic (adapté pour des tenues de soirée…)

On la joue total look galaxy : la tenue, le maquillage, les accessoires… Tout est raccord pour créer un effet galaxy global. Dans ce cas, on se transforme littéralement en galaxie. Mais si on ne veut pas ressembler à un sapin de Noël, on optera pour une tenue sobre et sombre, sur laquelle on ajoutera des touches galaxy qui seront les formes. Cela peut être un imprimé sur un top, un accessoire qui évoque l’espace, un nail-art galaxy, un tatouage en forme d’étoile… L’important étant que ces éléments soient tous cohérents.

Et surtout on évite le too much ! Sinon chaque élément galaxy perdra en importance dans la perception globale. Et si on ajoute des accessoires, c’est pour qu’on les perçoive bien… Si on en met trop, ça fait cheap et donc comment on va l’intimider, le Bachelor ?

Possibilité B : On la joue plus fun (plus casual)

Là, c’est l’élément galaxy qui est central dans un look plus global. Comme on travaille l’élément à plus petite échelle, on peut y aller tranquille ! On essaie de penser à des formes et couleurs qui évoquent l’espace (les formes) : ellipse, cercles, fusée, étoiles, paillettes, dégradés et camaïeux de rose/lilas/violet/bleu nuit… Sur le look général, on opte toujours pour du sobre mais on est beaucoup plus libre sur le contenu de la forme. On peut faire du too much à petite échelle ! C’est même fun et original !

On récapitule : 

  •  Une forme se distingue toujours d’un fond.
  • Plus il y a de formes, moins chacune d’elle est visible.
  • Le galaxy est chargé donc…
  • Le galaxy, ce sont soit des touches très chargées à petite échelle soit un ensemble où l’on procède par touches.

Si ce n’est pas clair (on ne peut pas définir toutes les théories de la perception sur un seul article et je ferai un récapitulatif à l’occas’) ou que vous voulez en savoir plus :

roman@color-mania.fr
ou alors sur Twitter : @Ro_meow

Roman

Laisser un commentaire