Grunge et Kinderwhore : 5 bouquins à découvrir !

Hello les maniacs !

Le thème du moment, chez Color-Mania, c’est le grunge / kinderwhore. Mais pour vous, le thème du moment, c’est peut-être surtout la rentrée scolaire. Du coup, on s’est dit que quitte à aller écumer les librairies à la recherche de vos livres de cours, on pourrait vous suggérer 2-3 bouquins de plus à rapporter dans votre cartable, histoire de ne pas vous contenter de l’histoire officielle… Suivez le guide ! 😉

L’incontournable : Journals, By Kurt Cobain

Lecture Grunge : Journals by Kurt Cobain

Bon, qui dit grunge dit Kurt Cobain, ça ne vous aura pas échappé. Et même si l’objectif c’est d’aller plus loin que cette évidence, le scan du journal de Kurt est quand même le premier basique de la bibliothèque grunge. Un must-have.

 

 

 

 

L’étonnant : Courtney Love – Poppy Z. Brite

Lecture Grunge Kinderwhore : Courtney Love par Poppy Z. BriteLe problème avec les biographies de personnes célèbres, surtout de personnalités aussi choquantes et fascinantes qu’une Courtney Love, c’est qu’elles pullulent. Maintenant, ce qui est intéressant dans celle-ci, je vous invite à le remarquer, c’est qu’elle n’a pas été écrite par n’importe qui !

Alors, aussi étrange que ça puisse paraître, pour vous donner envie de lire ce livre sur la prêtresse du kinderwhore je ne vais pas vous en raconter la teneur – vous pouvez trouver des résumés un peu partout sur internet – mais je vais simplement vous en dire un peu plus sur Poppy Z. Brite, né Melissa Ann Brite, auteur américain transgenre de livre de fantasy, vivant à la Nouvelle Orléans avec ses 15/20 chats.

Je vous invite d’abord à parcourir Les Âmes Perdues, Contes de la Fée Verte, la Petite Cuisine du Diable… Et à vous demander quels peuvent être les liens d’amitié qui unissent ce formidable auteur et miss Love, et ce que le premier peut bien avoir à dire sur la deuxième. Et si vous voulez savoir, et bien, ouvrez ce livre ! 🙂

Le hors-norme : Godspeed, une vie de Kurt Cobain – Flameboy, Barnaby Legg, Jim Mc Carty

Lecture Grunge : Godspeed, une vie de Kurt CobainAprès les évidences, les bonnes surprises : une BD, ou plutôt, soyons précis, un roman graphique inspiré librement de la vie de Kurt Cobain, a priori, ça sent le plan marketing à plein nez. Vous savez, le truc du genre « Mes BD anonymes ne se vendent pas, je vais y mettre le nom d’une personne connue pour faire vendre » !…

Bon sur la forme, ce n’est peut-être pas faux (même si ce n’était pas l’objectif, le nom de Cobain a certainement aidé au succès, ne nous illusionnons pas), mais heureusement le fond est vraiment de qualité. Graphique, torturé, poétique, grunge bien sûr… On n’hésite pas, on y va !

Et puis tant qu’on est au rayon BD, on se force à ouvrir toutes ces BD aux noms moins connus, parce qu’on n’a pas besoin que les gens du marketing nous disent quoi acheter, et qu’en plus tout ce qu’on risque c’est d’avoir de bonnes surprises ! 😉

Le Manifeste : Girls to the Front – Sara Marcus

Lecture Grunge / Kinderwhore : Girls to the FrontMaintenant qu’on a fait le tour de la bibliothèque grunge / kinderwhore de base, passons aux choses sérieuses. Si pour vous « Grunge féminin » se résume à « Courtney Love », dites-vous que vous en avez manqué un bon bout… Kathleen Hanna en était la figure de proue, les Pussy Riot en sont les héritières : mais que savez-vous vraiment des Riot Grrls, ces jeunes adolescentes américaines des années 90 qui ne se reconnaissaient pas dans le modèle des cheerleaders et des reines de beauté des colleges US ?

Sara Marcus les a connu, elle, et même plus puisqu’adolescente, elle a rejoint le mouvement de ces jeunes féministes qui militaient contre la loi anti-avortement de l’Amérique de Bush (père) en arborant des banderoles pailletées et en hurlant « Girl Love », avant de se rendre ensemble aux concerts de leurs groupes de grunge féminin préférés, dont « Bikini Kill » était le chef de file.

Toute ressemblance avec des faits contemporains… Ahem, je vous laisse y réfléchir ! 😉

Le Témoin : Grunge, photographs by Michael Lavine

Lecture Grunge : Grunge, Photographies de Michael LavineEt parce que le grunge n’était pas un mouvement (uniquement) politique mais aussi esthétique, finissons par un album photo d’anthologie : Michael Lavine y était, à Seattle dans les années 80, à New York dans les années 90. Et il les a connus, ces punks anonymes traînant dans les rues, il les a vu inventer -devenir- le grunge et soudain, l’explosion ! Se retrouver sur le devant de la scène.

Cet album vous montre donc, bien sûr, de sublimes clichés de Kurt Cobain et Nirvana, Courtney Love et Hole, Soundgarden, Pearl Jam, et tous les grands noms. Mais il vous présente aussi les U-Men, Love Battery, L7 et Cat Butt, Blood Circus, Skin Yard, et tout plein de groupes moins connus. 

De la rue aux projecteurs, Michael Lavine parvient à nous rendre en toute sensibilité et beaucoup d’humanité ceux qui ont fait -et ont été- le grunge.

Colors, love & jeans troués…

Mary
@Mabyyro

 

2 thoughts on “Grunge et Kinderwhore : 5 bouquins à découvrir !

  1. Chloé says:

    Petite précision, Courtney Love n’avait rien à voir avec les Riot Grrrls, elle les a fréquentées puisqu’elles faisaient partie de la même scène (Olympia, Seattle), mais elle n’a jamais fait partie du mouvement, au contraire elle était même plutôt anti Riot Grrrls. La figure de proue des Riot Grrrls, c’était Kathleen Hanna.

    • Mary says:

      Sorry, je me suis mal exprimée : ce que je voulais dire, c’est que pour le monde extérieur, Courtney Love est la plus connue des « nanas grunge »… Mais, bien sûr, le courant des Riot Grrls est bien plus complexe et ne se résume pas à de simples « Nanas Grunges » ! D’où la nécessité de lire le livre, donc 😉 (Quant à moi, je vais éditer l’article pour préciser ma pensée…)

Laisser un commentaire