Vous reprendrez bien un whisky, Don ?

Roman et Mary m’ont un jour parlé d’une nouvelle série « trop bien ». L’histoire à priori me branchait moyen. Des mecs dans des bureaux qui bossent dans la pub, bof. Moi mon bureau c’est mon salon alors les trucs de boulot … j’ai du mal à accrocher. Mais mon envie de séries a fini par l’emporter et me pousser à regarder le premier épisode de Mad Men. Surtout que j’avais aussi entendu dire que l’action se passait en 1960, et ça, ça parlait à mon goût pour la mode rétro. 

J’ai englouti les trois premières saisons aussi vite que possible. Mad Men est une série fantastique, Don Draper est un personnage parfait qu’on ne peut pas s’empêcher de détester et d’aimer, Joan me donne envie d’être rousse et sexy même quand je me trouve trop grosse, Betty semble tout droit sortie d’une vieille pub et Peggy… ah il y en a trop à dire sur Peggy !

Chez Color-Mania donc, nous sommes tous fans de Mad Men, alors cette semaine on a décidé de se replonger dans les années 50 et 60. Pourquoi les deux décennies ? Parce qu’elles vont très bien ensemble, parce qu’en vingt ans le monde a radicalement changé, parce que c’est aussi l’époque qui a vu le rock naître et exploser, parce qu’on aime le glamour de cette époque et parce que les premières années de Mad Men (qui commence en 1960 donc) sont autant influencées par les 50s que les 60s. Voilà pourquoi.

Alors sortez vos jupes évasées façon New Look, vos Wayfarer, vos costumes slims, et puis histoire de ne pas oublier quand même que nous sommes en 2012, suivez-nous sur Twitter avec le hashtag #madmenmania.

Et comme toute bonne série qui se respecte, Mad Men a un générique qui tue tout, mettons-nous tout de suite dans l’ambiance. 

 

 

Chloé
Sur Twitter : @musichotstyle

Si Don Draper lui semble pouvoir boire des litres de whisky sans en sentir vraiment les effets, nous vous rappelons quand même que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !

 

Laisser un commentaire