facebook_pixel

La trousse de toilette parfaite pour un festival

C’est bien sympa de penser à avoir un bon look pendant un festival, mais vous ce qui vous inquiète, c’est plutôt l’hygiène, parce que les sanitaires des festivals, vous n’imaginez pas ça comme un truc super. Et vous n’avez pas entièrement tort. Se laver en festival, c’est un peu l’aventure. Alors la solution de facilité, c’est de ne pas trop se laver pendant trois jours, à part le minimum vital dents-visage, ce qui dit comme ça n’est pas top, mais en pratique passe très bien puisque tout le monde est un peu dans le même cas. La douche du retour n’en est aussi que plus agréable. 

Oui pourtant, il y a des douches. Mais vu le temps d’attente en général, elles sont peu encourageantes. Surtout qu’on sait très bien que 10min plus tard, on aura de nouveau chaud et on sera de nouveau couvert de poussière. Il reste toujours les lavabos, accessibles plus rapidement pour se faire une petite toilette. On emporte donc :

– un gant de toilette parce que pour se laver au tuyau / à l’abreuvoir ou autre, c’est vachement bien

– une petite serviette qui sèchera vite

– un peu de savon quand même, et bien sûr brosse à dent et dentifrice, ça va de soi

– vous pouvez aussi prendre quelques lingettes démaquillantes qui sont très pratiques pour se nettoyer le visage et le cou vite fait

– pensez aussi à la crème solaire, voire si vous brûlez facilement, au tube de Biafine.

Côté maquillage

Si vous ne sortez jamais de chez vous sans maquillage, le festival sera le meilleur moment de l’année pour faire une entorse à vos habitudes. Parce que chaleur + poussière + concerts = maquillage qui ne ressemble à rien. Par contre, si vous avez vraiment envie de vous lâcher, c’est le moment aussi de sortir les faux-cils et le body paint

Pour les ongles, idem, amusez-vous avec des vernis fluos, mais faites-vous les ongles avant de partir avec une bonne couche de top coat, et laissez le vernis à la maison, il pourrait prendre un sérieux coup de chaud toute la journée dans la tente en plein soleil. 

Le problème des cheveux

Un jour quand j’avais 12 ans, un garçon plus vieux que moi et plutôt mignon m’a fait remarqué que j’avais les cheveux gras. Depuis ce jour, j’ai la hantise du cheveu sale. Si vous êtes comme moi, l’idée de ne pas vous laver les cheveux pendant trois jours peut vous faire très peur. Cheveux sales et festival, ça rime en plus. 

– n’oubliez pas de prendre le meilleur ami des cheveux gras : le shampoing sec. On en saupoudre un peu sur ses racines, on frotte, on laisse poser quelques minutes ou plus si on peut, on brosse bien pour enlever la poudre, et hop ! Magie, on a des cheveux neufs. 

– pensez à emporter des élastiques à cheveux, des barrettes, les cheveux attachés ont toujours l’air moins sales. 

– et si vraiment vous ne pouvez pas montrez vos cheveux comme ça, utilisez un foulard pour vous faire un turban ou quelque chose dans le genre. 

Ce que vous trouverez chez Color-Mania

 

Chloé
Sur Twitter : @musichotstyle

Photo flickr par pfarrell95

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *