Moi, mes cheveux colorés et les gens

Si vous avez les cheveux colorés, vous avez  sûrement des anecdotes à raconter sur les réactions des gens face à vos choix capillaires. Il y en a des gentilles et mignonnes que l’ont accepte avec plaisir, d’autres moins où l’on aimerait remettre à sa place celui ou celle qui nous importune. Petit palmarès des gens que l’on croise quand on a les cheveux colorés :

Le généticien raté

Qui est-il ? Vos cheveux colorés le rendent perplexe. Il vous regarde les yeux froncés et sort alors la question qui le plongera dans le ridicule pour sa vie entière… « C’est naturel ? »

Que lui répondre ? Répondez-lui très sérieusement que vous venez de la planète Gamma et que les cheveux bleus sont une caractéristique de votre espèce, que vous êtes ici pour étudier les humains et que vous aimeriez bien lui prélever un échantillon de sang.

La je-sais-tout

Qui est-elle ? Elle ne s’est jamais coloré les cheveux toute seule et savait à peine qu’avoir les cheveux verts était possible, mais pense en savoir plus que vous sur ce que vous vous mettez sur la tête. Elle vous dit que vous allez vous cramer les cheveux, voire que vous allez les perdre, ou encore que ce genre de coloration est très toxique.

Que lui répondre ? Si cette personne n’est pas complètement butée, vous pourrez lui expliquer que certes ce type de coloration n’est pas très naturel mais pas forcément agressif pour le cheveu, que vous vous êtes bien renseigné.e avant (sur le blog de Color-Mania !) et que par conséquent, vous savez ce que vous faites. Face à une têtue qui veut juste avoir raison et que vous ayez tort, le mieux est encore de l’ignorer, la laisser parler sans l’écouter et changer le sujet de conversation rapidement.

Le sans-gêne

Qui est-il ? Celui-là n’a aucune limite. Il est surpris par la couleur de vos cheveux et est bien décidé à vous le dire. N’ayant peur de rien, il s’approche de vous dans la rue, dans un bar, alors que vous ne le connaissez pas du tout, pour toucher vos cheveux en faisant une remarque déplacée censée être drôle mais qui ne fait rire que lui.

Que lui répondre ? Pas de pincettes à prendre, repoussez sa main s’il touche vos cheveux et dites-lui que ça ne se fait pas de toucher les cheveux des inconnus et que ce que vous faites de votre couleur capillaire ne regarde que vous.

La dubitative

Qui est-elle ? Elle ne pense pas forcément à mal. Les colorations originales ne font pas vraiment partie de son univers. Alors en vous voyant arriver avec vos cheveux verts, elle s’interpelle… « C’est volontaire ou c’est un accident de coloration qui a mal tourné ? »

Que lui répondre ? Prenez cette remarque avec humour (c’est mieux pour votre moral), et répondez-lui en souriant que oui, c’est  volontaire. Avec un peu de chance, la personne trouvera ça chouette (sinon se reporter aux enquiquineurs de service, les sans-gêne et je-sais-tout).

Le fin observateur

Qui est-il ? Pas vraiment méchant, cette espèce mériterait de porter la casquette « Captain Obvious ». En vous voyant arriver, il ne peut s’empêcher de constater à voix haute que vos cheveux sont violets. Duh !

Que lui répondre ? Passez votre chemin sans y faire attention, ou entrez dans le jeu en jouant l’étonné.e… « Kooooooaaaaa, mes cheveux sont violets ?!? »

L’admirative

Qui est-elle ? En voyant vos cheveux roses, elle est bouche-bée. Non pas parce qu’elle trouve ça moche mais parce qu’elle n’oserait jamais. Et d’ailleurs, elle vous le dit… « J’adore, mais je ne pourrais pas ! »

Que lui répondre ? Ah une réaction agréable, ça fait plaisir ! Laissez-lui vous poser des questions, voire même toucher vos cheveux pour lui prouver qu’ils ne sont pas forcément abîmés, proposez-lui de tenter un ombré plus discret qu’une coloration sur tout la tête, et qui sait, peut-être arriverez-vous à la convaincre de vous rejoindre du côté coloré de la force !

La fan

Qui est-il.elle ? Souvent une petite fille, dont vous venez d’éclairer la journée et qui en voyant vos cheveux roses ou turquoise se dit que vous êtes peut-être apparenté.e à des Petits Poneys, à une sirène ou encore à une fée. Timidement, l’enfant vous reluque du coin de l’oeil avant d’oser enfin vous demander (ou à son.sa géniteur.rice qui lui répondra que non ce n’est pas naturel et qu’il ne faut pas fixer les gens du regard) si ce sont vos vrais cheveux à coups de « Pourquoi Madame tu as les cheveux roses ? »

Que lui répondre ? Ne profitez pas de la crédulité de l’enfant pour lui faire croire que vous êtes la réincarnation d’un Petit Poney (même si ce serait drôle) et expliquez-lui, d’un air très cool, que c’est une coloration de cheveux. Si tout le monde s’y met, avec un peu de chance la prochaine génération sera moins rabat-joie. Les réactions des enfants face aux cheveux colorés sont tellement chouettes que je vous conseillerais presque d’aller traîner devant les sorties d’école pour vous remonter le moral quand votre route a eu le malheur de croiser celle d’un casse-pieds. Mais bon, ça pourrait être mal interprété.

6 thoughts on “Moi, mes cheveux colorés et les gens

  1. Luna says:

    Cet article m’a fait bien rire ! J’ai 15 ans et ça va faire un ans que je me balade avec des cheveux très très flash dans un lycée très très peu ouvert d’esprit, pourtant je n’ai jamais eu de remarque vraiment négative, plusieurs professeurs m’ont complimentée où on posés quelques questions et ma prof d’histoire m’a même dit qu’elle aurait fait la même chose si elle n’avait pas été prof haha !
    Aussi, quand je suis arrivée au lycée en début d’année, pas mal de gens venaient me voir pour savoir s’ils étaient vrais, et j’ai même surpris un camarade de classe en train d’essayer de les toucher pour en évaluer la consistance, mais ça m’a plus fait rire qu’autre chose 🙂

    J’ai aussi beaucoup de compliments des plus jeunes du college, et beaucoup de 6èmes viennent me poser des questions, je trouve ça cool que les gens s’intéresse à ça peu à peu surtout dans ce genre d’établissements 🙂

  2. Cyndie says:

    Je suis très contente de la réaction des gens autour de moi pour ma part ! Je travaille en tant qu’animatrice pour enfants/ados et c’est vrai que c’est un vrai plaisir de voir les réactions spontanées des enfants ! Par contre, j’avais plus peur de la réaction des parents mais au final, je n’ai eu aucune remarque désagréable, au contraire ! Le fameux « j’adore mais je ne pourrais pas moi », je l’ai entendu 100 fois, et je les ai tous encouragé à passer le cap ! Même mon directeur m’a complimenté 😀
    J’ai fait un violet qui a tourné au bleu et rose pastel, magnifique ! Et là, je vais tenter un turquoise ! J’ai hâte de montrer ça à mes petits !

  3. Mariama says:

    Quoi que l’on fasse de toute manière il y aura toujours quelqu’un pour trouver quelque à redire alors bon autant faire ce qui nous plaît et si se colorer les cheveux nous plaît pourquoi s’en priver.

    On me me fixe souvent critique à cause de mes couleurs mais je m’en fou ce n’est pas les autres qui vont vivre ma vie.

    Petite anecdote:

    Lorsque que j’avais les cheveux violet j’étais la seule avec une couleur sortant de l’ordinaire dans ma ville j’ai rencontré un monsieur âgée avec sa petite fille qui lui disait « ooh t’a vun papy les cheveux de la dame !!! »
    et à ma grande surprise son grand-pgrand père répondre que c’était très jolie et dans la même journée deux enfants m’ont dit que ça m’allais très bien.
    Bref de quoi me booster d’avantage et continuer tout en ignorant les critiques.

  4. Lise says:

    J’essaie le plus possible d’oublier les vilains commentaires, par contre j’ai une jolie anecdote à raconter ^^
    En vacances, un papa a dit à ses deux petites filles que mes cheveux étaient bleus parce que j’étais une sirène ! Le genre de chose qui remonte le moral pour un moment ! (Et après ça, les petites étaient indignées : « Mais papa, pourquoi Ariel elle a pas les cheveux bleus ? » !)

  5. Cari says:

    ah la la.. j’ai eu ma frange en rouge, puis mes pointes en mauves, là c’est bleu moche (je dois refaire ma colo, mais j’ai un beau planning bourré à fond!)

    effectivement, les enfants c’est marrants ^^ Ils te demandes si t’es une fée ou une sorcière. Généralement je suis la sorcière gentille (je ne veux pas le terroriser) et reste pendu à tes basques aux grands dams des parents qui eux, ne sont pas aussi enthousiastes et/ou ouverts d’esprit.

    Sinon j’ai déjà eu droit au, « t’as sucer un schtroumpf? » « Babibel, revient ici », au « mais c’est moche!  » ou « Vous n’aurez jamais de vie sociale » la tu sort gentiment que: t’as un job, un mari et une maison (et qu’accessoirement que mes patients qui ont entre 75 et 90 ans sont vachement plus ouvert d’esprit que les autochtones)…

    La société et ses carcans ^^

  6. Caravaggia says:

    Je confirme, le rose attire les petites filles (et les garçons qui n’ont pas trop été emmerdés par leurs parents) à tous les coups ! Mais c’est tellement innocent que les « Regarde la dame ! » ne sont même pas dérangeants, mais alors le nombre de « Je savais pas que c’était possible ? C’est des vrais ? », et à chaque fois une petite pensée pour la maman qui risque de se prendre un « Je veux les mêmes ! » prochainement…

Laisser un commentaire