Réussir sa décoloration à blanc

Si vous lisez régulièrement notre blog et nos conseils cheveux, vous nous avez souvent entendus parler de la décoloration à blanc, (ou « dite » à blanc, car elle ne l’est jamais tout à fait) procédé nécessaire pour de nombreuses colorations semi-permanentes mais qui peut faire un peu peur. Et pour cause ! Nous ne pouvons pas nier que la décoloration poussée aussi loin peut abimer les cheveux, et il faut l’aborder avec précaution, encore plus quand on souhaite arriver à une base presque blanche. Mais dans quels cas faut-il une base blanche ? Peut-on arriver au blanc avec des cheveux foncés ? Faut-il décolorer en une seule fois ou en plusieurs étapes ? Essayons donc aujourd’hui de faire le tour de la question :

Dans quels cas faut-il une décoloration à blanc ?

Première bonne nouvelle : la décoloration à blanc n’est heureusement pas nécessaire pour toutes les colorations cheveux. Rassurez-vous donc, si le procédé vous fait peur ou si vos cheveux sont trop fragiles pour atteindre le sésame, il vous restera tout de même un large choix de couleurs.

Les pastels

C’est pour les couleurs pastel que la décoloration à blanc est bien souvent indispensable. Même si le gris ou le lilas peuvent être appliqués sur des cheveux légèrement jaunis grâce à leur effet toner, ils nécessitent tout de même une base très claire.

Pourquoi une base blanche pour une coloration pastel ? Le peu de pigments contenus dans la coloration pastel n’est pas suffisant pour recouvrir le jaune des cheveux décolorés, un rose pâle appliqué sur du jaune pourra ainsi donner du orange, un turquoise du vert… voire ne pas marcher du tout !

Pour en savoir plus : comment réussir une coloration pastel ?

Le cas du bleu

La coloration cheveux bleue est un cas un peu particulier : pour les teintes les plus claires, pas de doute, il faut une base blanche. En effet un bleu appliqué sur du jaune aura plus de chances de ressortir vert. Pour un bleu plus foncé, et donc plus pigmenté, tout dépendra des cheveux. Sur certains, aucune décoloration ne sera nécessaire, sur d’autres il sera impossible d’obtenir un joli bleu sans une base blanche. Le mieux : faire une mèche de test et voir en fonction du résultat s’il faut éclaircir ou pas.

Et si je ne peux pas arriver à une base blanche ?

Si la décoloration à blanc vous est impossible (cheveux trop fragiles, abîmés, trop fins, trop foncés…), tournez-vous plutôt vers des couleurs très pigmentées et foncées. Les rouges, roses et oranges sont parfaits dans cette situation : ce sont des colorations cheveux qui accrochent bien et qui peuvent souvent être appliquées sur une base peu ou pas décolorée.

Pour en savoir plus, voici toutes les couleurs qui ne nécessitent pas obligatoirement de décoloration : quelle couleur sans décoloration ?

Comment faire une décoloration à blanc ?

Si vos cheveux sont d’un blond clair, il est tout à fait possible qu’une décoloration et un toner suffisent à arriver à une base blanche. Avec des cheveux plus foncés, il faut souvent décolorer en plusieurs fois.

Le nombre de décolorations dépend des cheveux au départ. En partant d’un rouge ou d’un noir par exemple, il faudra plus de temps, car ces pigments accrochent bien le cheveu. A chaque décoloration, vous pourrez voir si vous vous approchez du but et si vos cheveux supportent bien les traitements.

Pour protéger vos cheveux : le kit UrbanPlex

Ce traitement à la kératine est très bien pour éviter d’abimer ses cheveux quand on les décolore beaucoup. Il contient plusieurs produits à utiliser à différents moments de la décoloration pour protéger la fibre capillaire (voir Le Kit Urbanplex pour dire adieu aux cheveux abîmés !). Il peut aussi être utilisé pour réparer des cheveux très abimés.

Pour la décoloration à blanc, c’est un vrai plus. Il permettra de bien décolorer les cheveux en les faisant moins souffrir, et donc de décolorer plus. À essayer si la décoloration vous fait peur !

Note 5.00 sur 5
64.90  TTC

Combien de temps attendre entre chaque décoloration ?

Il est recommandé d’attendre au moins 15 jours entre deux décolorations, et dans l’idéal même 1 mois. Plus on éclaircit les cheveux, plus il faudrait laisser passer de temps entre chaque décoloration, car ils se fragilisent à chaque fois.

Dans tous les cas, la règle de base à respecter est de ne jamais jamais décolorer des cheveux abîmés : s’ils sont cassants, très secs, ou pire élastiques, alors il faut les laisser se reposer, faire des soins, et ne redécolorer qu’une fois qu’ils auront retrouvé une bonne santé.

Pour en savoir plus : le mode d’emploi de la décoloration.

Que faire de mes cheveux entre deux décolorations ?

Après une décoloration, la couleur des cheveux n’est pas forcément tip-top. Et même si vous savez que pour le bien de vos cheveux vous allez devoir attendre au moins un mois avant de les éclaircir de nouveau, vous n’avez pas forcément envie d’avoir honte de votre chevelure en attendant. Plusieurs options s’offrent à vous :

– faites un blond en attendant, pour unifier

– ou une autre autre couleur plus originale et assez pigmentée pour recouvrir la base obtenue. Le rose est souvent un bon choix : c’est une couleur qui part souvent bien et qui ne sera pas incompatible avec du violet ou du bleu (ou du orange) si c’est par là que l’on veut aller ensuite et que la couleur n’est pas entièrement partie.

A titre d’exemple, voici le témoignage de Little Sweet Poison qui est passée du rouge au blanc sur une durée d’1 an : Red to Snow White.

Quel volume de décoloration choisir ?

Si vos cheveux sont foncés et que vous ne les avez jamais décolorés ni traités vous pouvez commencer par un vol. 40. Après cette première décoloration cependant, et dans tous les autres cas, préférez des volumes moins élevés pour ne pas abîmer les cheveux. Faites aussi très attention au temps de pose : plus vos cheveux seront clairs, plus le temps de pose sera court (10min peuvent parfois suffire). Pour la décoloration aussi, n’oubliez pas la mèche de test, qui vous permettra de mesurer le temps de pose et de savoir si vos cheveux supportent bien une autre décolo.

Pour éclaircir vos cheveux en douceur, vous pouvez aussi opter pour un shampoing américain en mélangeant votre décoloration à du shampoing. (C’est le même principe que l’apprêt, mais en laissant poser plus longtemps pour qu’il éclaircisse.)

Voici une sélection de produits décolorants. Pour retrouver tous les kits, marques, volumes et quantités (poudre ou crème oxydante seule, kits d’1L…), suivez ce lien : la décoloration.

Les soins

Même si vous n’avez pas l’impression que vos cheveux sont abîmés, attendez bien au moins 15 jours-1 mois entre deux décolorations et faites en attendant des soins à vos cheveux. Ils n’ont peut-être pas l’air comme ça mais la décoloration ne leur fait jamais du bien !

Si vos cheveux sont abîmés, posez un soin réparateur sur les cheveux mouillés, et emballez-les dans une serviette humidifiée, plusieurs heures si possible, et à renouveler autant de fois que nécessaire !

A noter : la gamme « Blonde » de Urban Keratin est particulièrement adaptée pour entretenir votre blond ou votre blanc, car elle contient déjà quelques pigments violets qui vont commencer à agir comme toner.

Si vous cheveux ont vraiment souffert, n’hésitez pas à utiliser le kit UrbanPlex pour les réparer.

Pour en savoir plus : prendre soin des cheveux abîmés.

Note 5.00 sur 5
5.90  TTC
Note 4.75 sur 5
7.90  TTC
Note 4.00 sur 5
7.90  TTC

Note 5.00 sur 5
6.50  TTC
14.90  TTC

Note 5.00 sur 5
64.90  TTC

Le toner

Le toner ne jouera son rôle qu’à la fin de votre aventure vers la décoloration à blanc. En effet, vous n’obtiendrez pas des cheveux blancs – ou presque – uniquement en décolorant, au risque de vraiment abîmer vos cheveux. Le toner servira donc à « effacer » les pigments jaunes laissés par la décoloration. Utilisé trop tôt cependant, il ne sera pas d’une grande efficacité. Ne négligez donc pas la mèche de test qui vous indiquera si vous cheveux sont assez clairs pour le toner ou pas.

S’il vous reste des pigments autres que jaunes à cause d’une précédente coloration qui aurait du mal à s’estomper, vous pouvez aussi essayer le toner personnalisé.

Pour en savoir plus : utilisation du toner et toner gris ou toner blanc ?

Note 3.77 sur 5
7.90  TTC
Note 4.50 sur 5
7.90  TTC
Note 3.75 sur 5
12.90 15.90  TTC
Note 4.00 sur 5
6.50  TTC

Note 3.80 sur 5
12.90  TTC
Note 5.00 sur 5
3.90 15.90  TTC
Note 5.00 sur 5
6.50  TTC
Note 1.67 sur 5
4.90  TTC

La décoloration à blanc est-elle possible sur des cheveux foncés ?

Il est déconseillé de décolorer les cheveux très foncés, cependant nombreux sont ceux et celles qui ont tenté l’expérience sans trop de dommages. Si vous avez les cheveux très foncés et l’âme d’un.e aventurier.e alors vous pouvez tenter la décoloration à blanc. Là encore, on vous en supplie, n’oubliez pas la mèche de test à toutes les étapes, c’est votre meilleure amie ! Si en plus d’être foncés, vos cheveux sont fins et fragiles, il est probable que vous deviez faire une croix sur les colorations les plus claires et les cheveux blancs. Dans le doute, n’hésitez pas à demander conseil à un coiffeur.

Pour en savoir plus : La décoloration des cheveux foncés

Et vous, est-ce que vous avez sauté le pas de la décoloration à blanc ? Venez nous raconter en commentaires comment cela s’est passé !

126 Commentaires sur “Réussir sa décoloration à blanc

  1. line a commenté :

    Rouge et orange j’en peut plus 😀 sa fait bien 2 ou 3 ans que je fait ça 😀
    J’ai un peu peur de jamais faire partir le orange, vue ma base méme en décolorant encore.
    Je vais tester le rose et le violet on verra se que sa donne, vue que je les es en stock. Mes cheveux sont clair, pas mal clair même mais orange :/
    Je teste on verra bien 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *